La nomophobie

La nomophobie ça vous dit quelque chose ?

Un tiers des français en souffrirait, sans même s’en rendre compte…

La nomophobie (de l’anglais « no mobile phone » et de « phobie » ) est la pathologie des gens devenus tellement accros et dépendants à leur téléphone portable qu’ils sont angoissés à l’idée de ne pas l’avoir sous la main ou qu’il soit déchargé et qui ne peuvent plus rien faire sans lui.

L’un des comportement des nomophobes est celui qui consiste à ouvrir très fréquemment son téléphone, de façon quasi automatisée, pour vérifier qu’ils ne sont pas passés à côté de leur dernière notification.

Dès le réveil, dans les transports, en voiture, au restaurant, dans la chambre à coucher et même au toilettes, ils sont toujours leur téléphone à portée de main et sont incapables de le mettre en mode avion quand ils dorment.

Mais pourquoi ?

Nomophobie dépendance portable
La dépendance au smartphone

De quoi ont ils peur ? Qu’est ce qui les angoisse à ce point pour ne pas réussir à s’éloigner de leur précieux smartphone ?

En fait, ils ont peur d’être isolés ou exclus du groupe, peur de ne pas être joignable et surtout peur de rater quelque chose.

Mais peur de rater quoi ?

Un événement, une information, un message, une offre exceptionnelle…

Les jeunes, grands consommateurs de réseaux sociaux, et les cadres, sous la pression de la performance, sont les personnes les plus sujettes à la nomophobie.

Voici 5 détails qui montrent que l’on est dépendant à son smartphone :

  • Consulter son téléphone dès le réveil (comme les fumeurs dépendants à la cigarette qui fument la première dès le réveil)
  • Consulter son téléphone en même temps qu’un autre écran
  • Consulter son téléphone toutes les 10 minutes pour « vérifier » (comme ceux qui souffrent de TOC de vérification)
  • Répondre immédiatement aux messages (et perdre patience quand les autres ne font pas de même)
  • Utiliser son téléphone en conduisant (ou en marchant, cela revient au même) et donc se mettre en danger, mettre les autres danger pour répondre à un SMS ou lire un mail

En plus d’être particulièrement désagréable pour l’entourage proche qui a parfois l’impression de faire « ménage à trois » avec la personne et son portable, cette addiction n’est pas sans conséquence sur la santé mentale pour ceux qui en souffrent (anxiété, crises d’angoisse, troubles du sommeil, dépression).

Dépendance au téléphone

Et finalement, cette peur de rater quelque chose au point de ne plus savoir rien faire sans téléphone portable à la main risque tout simplement de les faire passer à côté de quelque chose d’essentiel : la vie ! La vraie ! Celle avec sa famille, ses amis en chair et en os, son chat, son chien, la nature etc…

Alors et vous ? Où en êtes-vous avec votre téléphone ?

Prêt à l’oublier un peu pour vivre ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :